GroupesCalendrierFAQAccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Dernière des armées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Harvard
Première Sentinelle
Première Sentinelle


Messages : 84

MessageSujet: La Dernière des armées   Lun 11 Fév - 23:00

Comme pour couronner la cour, se dresse en son centre un imposant rocher aux reflets colorés dans lequel est solidement plantée une lame dont les couleurs éclatantes éblouiraient quiconque ayant l'audace de s'en approcher aux heures du jour.
Des deux côtés, comme pour assurer la garde de cet autel, se dressent deux statues à la carrure imposante portant les armes et l'armure aux couleurs flamboyantes des Dernières Sentinelles.
Voletant au vent sans jamais se déchirer, une feuille de papier d'une grande qualité bordée de tissus rouges et jaunes avait été fixée au rocher par l'épée au moment où celle-ci avait été plantée. Sur celui-ci, on pouvait lire un texte écrit avec de riches aquarelles.


La Dernière des armées

L'Harmonie se définit selon une époque, un lieu et une situation. Il s'agit d'un ensemble de circonstances à réunir pour faire naître le bonheur. Si les plus grands penseurs de notre monde - mais aussi les plus pessimistes - voient le bonheur comme une chimère, un aboutissant convoité que nul ne peut atteindre, aucun n'affirme aujourd'hui que l'Harmonie soit hors de portée. Preuve en est, nous pouvons aujourd'hui affirmer que l'Harmonie a existé par le passé.
En effet, pendant longtemps, la foi que vouait chaque être envers les Douze et la quête de leur offrande, les Dofus, ont amené l'Harmonie. Ce fut en ces temps qu'hommes et femmes consacraient leur existence à l'établissement de leur place auprès du divin. Tous adoraient le divin puisque tous incarnaient le divin. Nul n'évoquait la fortune ni le pouvoir, puisque chacun savait que ça n'était que les fruits des démons pour détourner le sacré.

Certains se mirent donc en quête de l'objet du sacré, les œufs de dragon dont seule la réunion permettrait d'atteindre la perfection : mener le mortel à l'égal du divin. Les uns convoitaient la plénitude d'une mort dans l'honneur et la reconnaissance qui leur garantiraient une existence à tout jamais aux côtés de leurs ancêtres, les autres attendaient qu'un des leurs rassemble les œufs pour être témoin de la rencontre entre les dieux et les hommes. Dans tous les cas, chacun se réjouissait de son destin, qu'il savait sacré, et vivait une vie louable auprès des siens.
L'Harmonie était atteinte.


C'est de l'un de ces jours pourtant si parfaits que provint une créature conçue sans amour et qui vécut sans éprouver la foi envers aucun des Douze. Nul ne peut affirmer avec certitude son origine exacte, mais force est de constater que cette chose posa ses pieds en un terrain qui ne lui était pas destiné et tomba sous l'emprise d'une créature tout aussi exotique que lui : une poupée qui s'était affranchie de l'autorité divine et s'était mise à la recherche d'un pouvoir aussi perverti que son existence. Unis par une relation non réciproque et menée par la soif du pouvoir, ces monstruosités que l'on nomme aujourd'hui Ogrest et Dathura pénétrèrent davantage encore dans leurs interdits, cherchant alors à conquérir le pouvoir des Dieux qui ne leur était pas destiné. Ce sont des traces de notre propre sang et les miettes des os de nos ancêtres qui servirent au colosse impie à souiller l'Harmonie que les fidèles avaient acquise avec la plus grande difficulté.

Cette démesure ne connut fin qu'au moment où, les Dofus dans les mains, Ogrest lui-même prit conscience de la folie qu'avaient engendré ses actes, inspirés des êtres sacrés, mais qui n'avaient rien de la pureté de ses modèles. Ce fut l'heure de la défaite et de la violence. Devenu incontrôlable, il porta un coup de ses poings emplis de puissance à la poupée déchue. Le monde entier pâtit de la défaite des impurs.  
L'Harmonie devint Chaos.


Bien ridicules furent ceux qui avaient propagé la légende de l'Harmonie quand le Cataclysme se produisit. Autant d'hommes et de femmes fiers et pieux furent emportés par la puissance d'un dieu qu'ils n'avaient jamais vénéré. Le pouvoir du divin s'écroula au profit de celui de l'ogre. Jamais le monde ne fut saccagé comme ce jour là et si la créature n'avait pas commis la plus fondamentale des erreurs, peut-être notre humanité aurait-elle disparu en une nuit sous les torrents.
Seulement, Ogrest n'était pas divin, il était simplement l'acteur d'un pouvoir qui ne lui correspond pas. Le divin est éternel contrairement à l'ogre et ses amours. C'est pourquoi le monde a pu émerger du Chaos et la terre fit de nouveau surface au-dessus des larmes de la défaite.


Aujourd'hui, les Dieux nous ont appelés à ramener l'Harmonie sur ces terres en arrachant le cadeau divin qui nous était destiné des mains impures qui nous l'ont volé, de le redescendre de la montagne et de dissiper le Chaos pour recouvrer notre plénitude d’antan.
La Dernière des armées est celle des hommes, de ceux qui connaissent l'espoir et la foi. Chassons le Chaos, rétablissons l'Harmonie et honorons nos créateurs comme nous l'avons toujours fait.


Notre armée est la Dernière des armées de ce monde âcre et incertain. Notre armée est la première du monde des hommes triomphants qui, enfin, accompliront la quête dont les Dieux les ont chargés.
Allez dans les villages, annoncez la nouvelle. Les Dernières Sentinelles viendront en légions combattre le Chaos au nom des Douze.

_________________
Crédits Avatar : Moonlight-C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La Dernière des armées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Dernières Sentinelles :: La Dernière Caserne :: La Cour-
Sauter vers: