GroupesCalendrierFAQAccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Contes et Légendes par Eresiae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Eresia
Soldat
Soldat


Messages : 76

MessageSujet: Contes et Légendes par Eresiae   Dim 12 Mar - 10:23

Journal d’Eresiae – Page 153/155 – Recueil sur les légendes de Jiva


*****************


A propos

Ces récits ont été créés à partir de mythes et de légendes glanées aux quatre coins du Monde des Douze. Beaucoup d’histoires se contredisent et ces récits n’ont pas de buts historique et ne cherche pas à retranscrire l’exacte réalité. Ces sont des contes qui ont été écrits pour la distraction. J’espère que vous en  apprécierez le contenu. Bonne séance…


Introduction

Jiva. Reine des glaces et Protectrice du Mois de Javian. Elle est aussi la Gardienne et la fondatrice de la cité de Bonta. Mais connaissez-vous ses légendes ? Laissez-moi vous en raconter…



La nouvelle Protectrice de Javian

Mais l’on ne peut parler de Jiva sans parler en même temps de Djaul, Protecteur du mois de Descendre et fidèle bras droit de Rushu, le roi des immondes shushus ! Chaque année Djaul cherche à étendre l’air glacial de Descendre pour renforcer sa domination. Et c’est au protecteur de Javian à qui revient la lourde tâche de l’évincer chaque année.

Jiva n’a pas toujours été cette protectrice ! Autrefois c’était Solar qui veillait sur ce Mois. Mais Djaul l’infâme l’a attaqué en traitre, causant sa mort. Cette année-là l’hiver fut effroyablement long ! Pendant un an ce ne fut que famine, mort et douleur. Les gens pensaient être abandonnés des Dieux… Ce fut une période terrible dans le Monde, qui n’était encore que le Monde des Dix. C’est d’ailleurs cette douleur qui donna naissance à une nouvelle entité, la Déesse Sacrieur.

Les Dix Dieux existant ne furent pas véritablement ravi de voir cette concurrente arriver et décidèrent de remplacer Solar. Ils nommèrent un nouveau Protecteur de Javian : Jiva. Depuis c’est elle qui mène ce combat sans fin contre Djaul.


Construction et Protection de Bonta, Aurore Pourpre

En l’an 25, Brâkmar, fondée en l’honneur de Rushu et sous la protection de Djaul commence à devenir trop puissante et Hyrkul, un de ses dirigeants commence à envahir Amakna. Pour le contrer, Jiva, aidé de Pouchecot, Gardien du Mois de Fraouctoret et de Menalt Gardien du Mois de Martalo, commence la construction de la ville de Bonta.

Mais Hyrkul, se rendant compte de la menace que représentait cette nouvelle cité pour sa soif d’invasion, décida de ne pas en rester là. En l’an 26, un an après la création de ces deux cités, il décide de lancer un terrible assaut contre la ville de Jiva, n’hésitant pas à envoyer toutes les troupes dont il disposait. La bataille fut sanglante, les morts nombreux. Ménalt engagea alors un duel explosif face à Hyrkul mais ne put rien faire face à cette adversaire hors du commun. Hyrkul le tua, emportant avec lui les membres restant de l’Ordre du Cœur Vaillant, ses disciples.

La bataille semblait perdue pour Jiva et les siens et Djaul célébrait déjà sa victoire. Mais c’était sans compter sur Raval, Gardien de Septange qui prit à ce moment parti dans le conflit. Il ressuscita les membres de l’Ordre du Cœur Vaillant sous forme spectrale. Ceux-ci reprirent la bataille, déterminés à venger leur maître. Les soldats d’Hyrkul furent massacrés et celui-ci, blessé, fut obligé de fuir vers le Sud.

Ulgrude, furieux contre lui, le pourchassa pendant des jours et des jours. Quand il le retrouva enfin, il l’affronta. Hyrkul étant blessé, il ne put rien faire et finit par être laissé pour mort par son adversaire. Ulgrude revint victorieux à Bonta, fut nommé Gardien de Martalo en récompense de sa bravoure et hérita des pouvoirs de Ménalt.

Les deux cités retrouvèrent enfin un calme relatif et cet épisode fut surnommé bien plus tard, « L'Aurore Pourpre ».


Frigost

Cela faisait déjà plusieurs siècles que Jiva étaient devenue la Gardienne de Javian et chaque année elle devait se battre sans répit contre Djaul. Cela commençait à devenir lassant !

C’est alors qu’elle entendu parler du Comte Harebourg, habitant sur l’île de Frigost. Ce disciple de Xélor était en train de concevoir une Clepsydre capable de coaguler le Temps, rien que ça. Son but était de pouvoir réguler le froid de l’Hiver, particulièrement rude à Frigost. Jiva y vit tout de suite une solution parfaite pour affaiblir considérablement son ennemi juré.

Elle décida de confier au Comte le Dofus des Glaces dont elle avait la charge et l’investit d’une mission « de la plus haute importance » dont il ne révéla jamais le contenu. Ce Dofus donna à la machine la puissance qui lui manquait pour couvrir toute l’île.

Et ce fut une réussite totale ! L’Hiver fut si faible qu’on le remarqua à peine et quand Javian arriva, Jiva écrasa Djaul presque sans effort.

Mais, on peut s’en douter, le puissant Shushu digéra très mal sa défaite humiliante. Il passa l’année qui a suivi à trouver un moyen de défaire le pouvoir. Et il le trouva…

Il reprit ses fonctions, plus fort que jamais au mois de Descendre, et quand vint le moment où il devait céder sa place à Jiva, il l’attaqua avec une violence décuplée par une année de haine et de frustration ! Jiva arriva à lui tenir tête pendant quatre jours entiers. Mais l’infâme démon avait bien préparé sa vengeance. Il retenait en otage Ulgrude, Gardien de Martalo et amant de Jiva. Celui-ci arriva à s’échapper seul des griffes de Djaul mais hélas, le mal était fait. La Gardienne de Javian avait cédé l’île de Frigost au Shushu pour apaiser sa colère.

Pour punir les habitants de Frigost d’avoir créé cette machine, Djaul jeta un maléfice au Comte Harebourg et utilisa sa magie pour inverser les effets de la machines sur l’île. Depuis ce jour, un mois de Descendre éternel règne sur l’île et les habitants souffrent d’une malédiction les empêchant de quitter l’île. Le Comte passa de héros à traitre aux yeux de la population et vit depuis reclus dans son propre château. On dit qu’il y est encore.


Le Dragocampe

L’histoire se passe, encore une fois, pendant les interminables combats entre Jiva et le Shushu Djaul. Comme d’habitude, Djaul refuse de lui laisse sa place et comme d’habitude Jiva doit lutter pour prendre le contrôle. Mais cette fois, Djaul frappa Jiva si fort qu’elle fut projetée au large de la mer du Sud, assommée.

Elle commença à sombrer dans l’eau, inconsciente et n’allait pas tarder à ce noyer. Alors que Djaul était sur le point d’avoir écrasé un deuxième Gardien de Javian, un Dragocampe passa prêt de Jiva. Il la reconnut immédiatement grâce à la puissance effusive de son corps.

N’hésitant pas un seul instant, le brave animal la saisit de ses nageoires et utilisa toute ses forces pour la remonter à la surface. A peine revenu à l’air libre que la Gardienne de Javian repris connaissances, plus remontée que jamais. Elle se précipita sur Djaul et la légende raconte qu’elle l’aurait mis hors d’état de nuire d’un seul coup à un endroit bien placé. Une fois le démon repoussé et Jiva tranquille, elle se souvint du courageux animal qui l’avait sauvé des flots. Pour le remercier et que chacun se souvienne de son acte, elle recueilli quelques gouttes d’eau de mer et les changea en étoiles. Elle plaça ses étoiles dans l’éther sous forme de constellation. C’est la constellation du Dragocampe que l’on peut encore admirer aujourd’hui. C’est aussi devenu le dixième Signe du Doziak.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Contes et Légendes par Eresiae
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Dernières Sentinelles :: La Dernière Caserne :: Bibliothèque-
Sauter vers: