GroupesCalendrierFAQAccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Au cœur du Zinit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage

avatar

Oris Breitling
Patrouilleur
Patrouilleur


Messages : 57

MessageSujet: Re: Au cœur du Zinit    Sam 11 Mar - 10:34

La situation lui avait totalement échappé. Les vagues, devenues de plus en plus grosses, heurtaient avec violence la coque du navire et fauchaient les jambes des individus qui se trouvaient sur le pont. Balayée par l'une d'elles, Oris traversa le pont de bâbord à tribord. Elle se cramponna au bastingage en recrachant l'eau qu'elle avait malencontreusement bu, puis chercha à la hâte Eresiae, qui était jusqu'alors avec elle. Elle paniqua lorsqu'elle réalisa que l'Eniripsa avait disparu de son champ de vision. Oris n'eut que le temps d'entendre la voix de Sigarme, brisée par la tempête, hurler « ABRITEZ-VOUS OU ACCROCHEZ-VOUS ! », et de voir l'énorme vague qui allait frapper de flanc le vaisseau malmené. Elle ferma les yeux, senti l'impact de l'océan déchaîné contre le navire, puis ce fut le noir.

La jeune disciple de Xélor émergea de son inconscience en recrachant l'eau salée qui s'était introduite dans ses poumons. Lorsqu'elle ouvrit les yeux, elle constata qu'elle était allongée sur une plage de sable grisâtre - le Zinith ? - et qu'elle y voyait anormalement clair. Elle porta la main à son visage : son masque n'y était plus. Paniquée, elle se releva, avant de soupirer de soulagement en le voyant gisant dans le sable non loin d'elle. Elle le ramassa, le réajusta, puis se mit en quête d'éléments qui pourraient la conduire à ses compagnons, s'ils étaient encore en vie. Cette dernière pensée lui fit monter les larmes aux yeux. N'y voyant plus grand chose dans la pénombre, elle matérialisa une flamme ponctuée de chiffres romains et autres symboles temporels dans la paume de sa main et se mit en chemin.

Elle marcha ce qui lui semblait être une éternité - dix minutes tout au plus - transie de froid et trempée, avant d'apercevoir une lueur à proximité de ce qui lui semblait être l'épave déchirée du bateau qui devait les emmener dans cet endroit maudit. Elle se mit alors à courir. Lorsqu'elle distingua les silhouettes d'Harvard et de Sigarme, elle ralenti pour ne pas les surprendre. Elle les rejoignit alors puis se laissa tomber sur le sable, soulagée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Eresia
Soldat
Soldat


Messages : 76

MessageSujet: Re: Au cœur du Zinit    Sam 11 Mar - 10:39

Eresiae n'attendit pas le cris d'alarme de Sigarme pour comprendre que quelque chose n'allait pas. Mais avant d'avoir pu faire le moindre geste de protection, elle se retrouva la tête sous les flots, embarqué par un terrible courant.

Affolée, elle usa de toute ses forces pour revenir à la surface de l'eau et s'y maintenir. Mais son énergie s'épuisait très vite, elle ne pouvait plus lutter très longtemps. Mais elle réussi finalement à accrocher tant bien que mal un morceaux de bois qui passa juste devant elle et qui n'était rien de moins qu'une partie du mât du bateau.

Les courants faisant leur office, le mât suivi la trajectoire du bateau et vint d'écraser à son tour sur le rocher, se brisant de toute part. Eresiae fut projeté violemment sur le banc de sable, le corps parsemé de petites coupures due aux éclats de bois, les habits gorgés d'eau et épuisée. Elle s'évanouit sur la plage avant même avoir pris conscience de son état.

Elle se réveilla bien plus tard, souffrant le martyr. Jetant un regard aux alentours, elle vit Sigarme commencer à s'éloigner, ne l'ayant pas vu. Elle mobilisa ses dernières forces pour se lever et le suivre, et réussi, elle ne saura jamais trop comment, à se déplacer vers le feu de camps. Elle s'écroula à quelques mètres du feu, arrivant à peu près au même moment qu'Oris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Caelius
Soldat
Soldat


Messages : 33

MessageSujet: Re: Au cœur du Zinit    Dim 12 Mar - 16:31

Dans toute l'agitation que suscitait la tempête Caelius laissa partir son chapeau et alors que tout le monde paniquait il prit une potion qui le fit disparaître au même instant qu'il se faisait emporter par les eaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Sigarme
Première Sentinelle
Première Sentinelle


Messages : 140

MessageSujet: Re: Au cœur du Zinit    Lun 13 Mar - 11:22

Sigarme n'attendit pas que le sable recouvre Eresiae pour aller la chercher. Un léger sourire soulagé aux lèvres, il la prit soigneusement sur son épaule pour aller la ramener au plus près du feu.

Après s'être à nouveau installé à proximité de ses compagnons, le Iop rapprocha ses mains du feu. Il accentua les flammes de ce dernier afin de laisser un puissant et dense brasier s'échapper vers le ciel, qui était désormais presque totalement obscur.

Satisfait, et après avoir souri à Oris, il se tourna vers Harvard.


« Caelius ne semble pas être arrivé, mais je ne m'inquiète pas pour lui : ses réflexes de piraterie ont dû s'éveiller et je sais qu'il a su se sortir de pareille situation. Que proposes-tu que nous faisions, Harvard ? »

_________________
« Lorsque le monde est en paix, un homme de bien garde son épée à son côté. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Harvard
Première Sentinelle
Première Sentinelle


Messages : 86

MessageSujet: Re: Au cœur du Zinit    Lun 13 Mar - 14:48

Malgré l'air humide qui enveloppait les plages de l'île, Harvard était parfaitement sec. Tout menait à penser qu'il n'avait pas mis ne serait-ce qu'un pied dans l'eau. Peut-être le majestueux hibou posé sur son épaule y était-il pour quelque-chose ? Ce n'était pas un véritable hibou, ses yeux étaient similaires aux loupiotes qui ornaient le blindage de l'armure du Xelor. On aurait dit une créature tout droit sortie de Xelorium. Pour l'heure, elle était totalement immobile, à l'instar de son propriétaire.

- Non en effet. Je l'ai aperçu avant que le bateau ne se renverse. Il a utilisé une potion qui l'a sans doute ramené à un endroit plus calme. C'est sans doute ce que nous aurions tous dû faire, nous aurions pu y rester. dit-il finalement.

Il marqua un temps, puis continua.

« Les marins n'ont pas eu notre chance. Nous avons perdu notre billet de retour. Heureusement, nous avions prévu des potions de rappel lors de notre première expédition, nous les trouverons au même endroit que là où nous avons laissé les plans. Seulement, on ne peut plus faire demi-tour désormais. »

Le Xelor avait jusque-là le regard plongé dans son feu de camp. Il le releva brusquement en direction de ses camarades, avant de se lever et de conclure.

« L'entrée est à une paire d'heures de marche d'ici. Il fera nuit noire d'ici là. Si nous restons bien discrets, nous devrions pouvoir rentrer sans nous faire repérer.

Partez devant, j'éteins ce feu. Nous vous rattraperons quand Eresiae se sentira mieux.
»

_________________
Crédits Avatar : Moonlight-C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Sigarme
Première Sentinelle
Première Sentinelle


Messages : 140

MessageSujet: Re: Au cœur du Zinit    Lun 13 Mar - 16:21

« Bien, se contenta de répondre Sigarme. Allons-y Oris dans ce cas, et tâchons d'être silencieux. » conclut-il, avant de se lever et de sourire à son élève.

Il quitta ensuite le périmètre du feu de camp pour se plonger petit à petit dans l'obscurité grandissante. Le Iop laissa à sa main la chaleur qu'elle inspirait et la lueur qu'elle dégageait, bien qu'il atténua légèrement la puissance des flammes qui naissaient dans sa paume.
Prudent, connaissant bien les dangers qui guettaient l'île et les risques qu'il prenait en gardant une source de lumière avec lui, c'est la main gauche sur la garde de sa claymore qu'il progressait dans la pénombre.


« Ne nous perdons pas de vue et reste dans mes pas, Oris. Qui sait quelles nouvelles créatures peuplent l'île depuis ma dernière venue ? » lui dit-il, avant de se mettre en route à une cadence plus élevée vers l'entrée qu'Harvard lui avait indiquée.

« Notre rôle est aussi de dégager les nuisibles qui pourraient s'en prendre à Harvard et à Eresiae, Oris. C'est là ce qui sera attendu d'un bon membre de l'Infanterie. Je sais que tu t'en sortiras. » termina-t-il après lui avoir adressé un de ses sourires dont il avait le secret, et après qu'ils se soient un peu éloignés du feu de camp.

_________________
« Lorsque le monde est en paix, un homme de bien garde son épée à son côté. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Eresia
Soldat
Soldat


Messages : 76

MessageSujet: Re: Au cœur du Zinit    Mar 14 Mar - 8:54

Eresiae sortit de sa torpeur une bonne trentaine de minutes plus tard, un peu fatiguée par les événements. Il lui fallut une bonne minute pour se faire une idée du lieu dans lequel elle se trouvait. C'est alors qu'elle aperçu Harvard, soulagée. Mais ce soulagement fut de courte durée et l'inquiétude resurgit quand elle chercha ses autres compagnons du regard sans les voir...

Elle reporta de nouveau son regard sur Harvard, regardant ce qu'il était en train de faire pour savoir si elle pouvait le déranger pour lui demander où étaient leurs compagnons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Oris Breitling
Patrouilleur
Patrouilleur


Messages : 57

MessageSujet: Re: Au cœur du Zinit    Mar 14 Mar - 15:44

Oris n'avait pas attendu longtemps avant de réagir aux ordres de son mentor. Sigarme s'était déjà mis en route et il était hors de question qu'il l'attende. Oris jeta un regard désemparé en direction d'Eresiae, en partie coupable de son état - si elle ne l'avait pas perdue de vue à cet instant - et quitta à contrecoeur la chaleur réconfortante du feu près duquel elle s'était réfugiée pour se sécher, et emboîta le pas du géant.

Ils marchèrent à une allure soutenue, à peine éclairés par les flammes produites par le fier disciple de Iop. Tout en le suivant, Oris écoutait Sigarme. Si l'infanterie devait protéger les autres Sentinelles en déblayant le terrain, elle allait devoir faire des efforts d'attention : le sort d'Eresiae ne devra plus jamais arriver.

Une question traversa ses lèvres :

« - Qui protège Harvard et Eresiae maintenant qu'on est plus avec eux... ? »


Dernière édition par Oris Breitling le Mar 14 Mar - 22:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Harvard
Première Sentinelle
Première Sentinelle


Messages : 86

MessageSujet: Re: Au cœur du Zinit    Mar 14 Mar - 19:07

Un bon moment après que Sigarme et Oris se furent enfoncés dans la pénombre, et alors que le Xelor se retrouvait seul avec une Eresiae inconsciente, le hibou qui siégeait sur son épaule prit son envol et se positionna entre celui-ci et le feu de camp, dont la lueur avait déjà nettement diminué.

Après avoir jeté un bref coup d’œil autour de lui, Harvard écarta les bras de manière à ce qu'ils forment un parfait angle droit avec son corps. Le hibou l'imita, restant curieusement dans les airs malgré sa position fixe. Les intensités des loupiotes de l'armure du Xelor et de celles constituant les yeux du hibou se mirent à osciller rapidement entre pleine puissance et faible lueur puis, petit à petit, à s'aligner selon un battement régulier, comme celui d'une horloge.

Quelques instants plus tard, les loupiotes d'Harvard reprirent leur intensité habituelle et le hibou se remit à battre des ailes normalement, pour s'envoler au loin.
Le Xelor baissa son regard vers le feu, puis le tourna en direction d'Eresiae qui s'était réveillée. Ne sachant si elle avait assisté ou non à la scène, il préféra ne pas l'évoquer. Il leva simplement une main vers les petites flammes qui subsistaient, des signes de distorsions temporelles apparaissant autour d'elles et, après quelques secondes, le feu s'affaiblit puis mourut.


- Allons rejoindre les autres, souffla doucement Harvard à l'intention de l'Eniripsa. Il vaut mieux ne pas trop traîner ici.

_________________
Crédits Avatar : Moonlight-C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Eresia
Soldat
Soldat


Messages : 76

MessageSujet: Re: Au cœur du Zinit    Mar 14 Mar - 21:37

Eresiae ayant encore l'esprit un peu embrumé en sortant de son sommeil, elle n'assista qu'à la toute fin de la scène d'Harvard, ne voyant que les loupiotes reprendre une intensité normale. Sa curiosité habituelle étant un peu mise de coté à cause des événements, elle ne cherche pas en savoir plus.

Elle ouvrit son sac pour en sortir une fiole transparente, contenant comme un liquide légèrement visqueux. L'Eniripsa hésita un peu puis finit par l'ouvrir et en prendre une gorgée. Quelques instant après la fatigue sembla disparaître de son visage. Elle se leva sans difficulté et rangea de nouveau la fiole.


- Je suis prête, affirma t'elle au Xélor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Sigarme
Première Sentinelle
Première Sentinelle


Messages : 140

MessageSujet: Re: Au cœur du Zinit    Mer 15 Mar - 12:27

De leur côté, Sigarme et Oris avaient bien progressé après deux petites heures de marche. Sigarme arrêta la marche lorsqu'il aperçut un assez vaste cratère dans le sol. C'était sans aucun doute une des machines d'Harvard, se dit-il alors.
Après avoir minutieusement observé les alentours pour s'assurer qu'aucun Grouilleux ou créatures de leur espèce n'étaient dans la zone, le Iop s'avança, en faisant signe à sa disciple de le suivre : un peu plus loin se trouvait l'entrée dont Harvard lui avait parlé.
Le campement que son second avait dressé il y a quelques jours à peine était là également, bien qu'il ait été ravagé par les hordes qui l'avaient pourchassé lors la première escale du Xélor en solitaire.


« Nous les attendrons ici, Oris, dit simplement Sigarme. Assurons-nous que cet endroit soit sûr avant qu'ils n'arrivent. »

_________________
« Lorsque le monde est en paix, un homme de bien garde son épée à son côté. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Oris Breitling
Patrouilleur
Patrouilleur


Messages : 57

MessageSujet: Re: Au cœur du Zinit    Mer 15 Mar - 22:03

Oris avait quelque peu souffert des deux heures de marche. L'obscurité avait apporté le froid, et le vent violent qui balayait l'île n'avait pas aidé la jeune disciple de Xélor à se réchauffer, bien au contraire. Elle s'emmitouflait autant que possible dans sa cape. Lorsque Sigarme lui fit signe de s'arrêter, Oris distingua le cratère qui crevait le sol devant la caverne qu'ils étaient supposés explorer.

« Assurons-nous que cet endroit soit sûr avant qu'ils n'arrivent. » avait dit son mentor. Oris ne cessa alors de regarder autour d'elle. Le vent dans les rares arbres qui les entouraient et le hululement émis lors de son entrée dans les multiples fissures des falaises du Mont Zinith étaient loin de la rassurer. Elle crut alors distinguer une masse sombre se mouvoir rapidement dans un coin de son champ de vision. Paniquée, elle dégaina son cimeterre, aux aguets.

N'ayant plus rien aperçu de tel pendant les minutes qui suivirent, Oris se détendit légèrement. Elle garda malgré tout sa lame en main, au cas où la situation leur échapperait. Elle risqua tout de même une question... une fois de plus :

« - M'sieur Sigarme, j'avais une question... je sais pas si vous m'avez entendue tout à l'heure, mais... qui protège Harvard et Eresiae maintenant qu'on est plus avec eux... ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Sigarme
Première Sentinelle
Première Sentinelle


Messages : 140

MessageSujet: Re: Au cœur du Zinit    Mer 15 Mar - 22:29

Sigarme n'était pas particulièrement anxieux, mais il était aux aguets. Sa main gauche était toujours portée sur la garde de sa claymore tandis que la lueur produite par sa main droite était faible, afin de ne pas trop attirer l'attention.
Le Iop avait pris le soin de s'adosser aux roches proches de l'entrée, afin de supporter plus facilement l'attente d'Harvard et d'Eresiae, ce qui lui permettait par ailleurs de garder un œil sur Oris et d'assurer pleinement sa sécurité.

À la question de la disciple de Xélor, Sigarme laissa son sourire s'accentuer dans un coin de ses lèvres. Décidément, Oris pensait aux autres avant tout même lorsque sa propre sécurité n'était pas assurée.


« Ne t'en fais pas, Oris, dit-il, il n'y a aucun soucis à se faire pour eux. Harvard n'en a peut-être pas l'air, mais il sait se défendre mieux que tu ne le crois, sa magie est puissante. Au-delà de ça, c'est sans aucun doute la personne la plus débrouillarde et intelligente que je connaisse : il n'est aucune situation dont il ne peut se sortir. Si tu viens à douter de ses capacités, dis-toi bien qu'il n'est pas Première Sentinelle au même titre que moi pour rien. Quant à Eresiae, elle est alerte et sa magie est forte à elle aussi. Ils sauront se défendre seuls. » termina-t-il.

_________________
« Lorsque le monde est en paix, un homme de bien garde son épée à son côté. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Harvard
Première Sentinelle
Première Sentinelle


Messages : 86

MessageSujet: Re: Au cœur du Zinit    Jeu 16 Mar - 7:42

Quelques instants plus tard, et dans la pénombre la plus totale, les deux autres Sentinelles les rejoignirent. Elles ne semblaient pas avoir fait de mauvaise rencontre. La lueur des loupiotes de l'armure d'Harvard avait été réduite à son minimum mais on devinait toujours la silhouette du Xelor de face.

S'il restait une certaine clarté dans ce paysage de nuit, l'intérieur de la grotte, quant à lui, n'offrait qu'obscurité et incertitude. Tout était calme, l'entrée ne semblait plus gardée.
Après s'être reconnus brièvement pour s'éviter les frayeurs auxquelles on est facilement en proie lors d'une expédition de nuit, Harvard prit la parole à voix basse.


« Sigarme et moi allons ouvrir la marche. Si les tunnels n'ont pas trop changé, je devrais pouvoir nous mener jusqu'à notre cachette. Eresiae et Oris, tachez de nous suivre de près. On se perd facilement dans les galeries. »

_________________
Crédits Avatar : Moonlight-C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Sigarme
Première Sentinelle
Première Sentinelle


Messages : 140

MessageSujet: Re: Au cœur du Zinit    Sam 18 Mar - 11:42

Sigarme s'était contenté d'approuver les dires de son camarade. Il se tourna ensuite vers Eresiae et Oris après avoir détaché une torche de son ceinturon.

« Tenez, prenez cela, leur dit-il, donnant la torche à Eresiae. C'est la seule en ma possession, donc faites-y bien attention. Quant au feu, je peux vous en fournir si besoin est. Avançons, et soyons prudents. »

À ces mots, le Iop s'engouffra dans la grotte, avant de dégainer sa longue claymore, qu'il avait forgé aux couleurs des Sentinelles. La garde et la fusée étaient ornées d'or de-ci de-là en complémentarité avec le rouge sang qui les entouraient, et les lettres "Dernières Sentinelles" avaient été gravées au milieu des quillons. La lame était elle d'un argent aussi vif que son tranchant, tandis que son cœur semblait être décoré de rubis. Le crochet de l'arme était gravé d'un "Y", rappelant la maison Ymlaroc, lignée de fiers et nobles guerriers dont faisait partie Sigarme, et le pommeau accueillait en son sein l’œil omniscient des Sentinelles.

C'est donc avec précaution que le Iop avançait dans les tunnels qui s'offraient à lui. Il ne paraissait pas serein, et le confinement au sein de tels réseaux en territoire ennemi ne le rassurait pas particulièrement non plus : tout était trop calme depuis leur arrivée, et il s'étonnait de ne pas déjà avoir essuyé une attaque.

Après quelques petites minutes de marche, Sigarme s'arrêta pour s'assurer que ses compagnons suivaient le pas.

« Tout le monde va bien ? » s'enquit-il.

_________________
« Lorsque le monde est en paix, un homme de bien garde son épée à son côté. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Eresia
Soldat
Soldat


Messages : 76

MessageSujet: Re: Au cœur du Zinit    Sam 18 Mar - 11:47

Eresiae prit la torche que lui tendait Sigarme puis laissa Sigarme et lui prendre les devant. Elle fit un sourire rassurant à Oris puis leur emboîta le pas prenant garde a éclairer le tunnel au maximum afin d'éviter les embuscades.

« Tout le monde va bien ? » s'enquit Sigarme. Eresiae hocha simplement la tête, attentive à leur environnement et sur ses gardes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Oris Breitling
Patrouilleur
Patrouilleur


Messages : 57

MessageSujet: Re: Au cœur du Zinit    Sam 18 Mar - 14:04

Dès qu'ils furent dans les galeries, Oris s'était immédiatement sentie mal à l'aise. Le confinement du réseau dans lequel ils progressaient raréfiait l'air et une odeur de renfermé et d'humidité agressait l'odorat de la jeune fille. Elle avait gardé son cimeterre en main, dont elle serrait le manche avec nervosité. A peine rentrée, elle n'avait qu'une hâte : sortir. Une fois que la mission sera accomplie.

L'odeur et le confinement n'étaient pas les seules choses qui angoissaient Oris. Le silence ambiant était pesant, et anormal. Les galeries avaient pourtant été décrites comme infestées d'ennemis. En regardant plus avant, elle remarqua que même Sigarme n'était pas spécialement rassuré. Elle détourna le regard, embarrassée, lorsqu'il stoppa la marche et se retourna vers Eresiae et elle.


« Tout le monde va bien ?
« ... O-oui, tout va bien ! »
mentit-elle, sa voix trahissant une nervosité palpable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Harvard
Première Sentinelle
Première Sentinelle


Messages : 86

MessageSujet: Re: Au cœur du Zinit    Sam 18 Mar - 23:12

Harvard et Sigarme progressaient côte à côte dans la pénombre des entrailles du Mont Zinit. La faible lueur des loupiotes de son armure suffisait au Xelor pour voir à quelques pas devant lui. Le couloir qu'ils empruntaient était assez large. Un clapotis régulier persistait au fur et à mesure qu'ils avançaient. Sans doute le flot ininterrompu de larmes d'Ogre arrivait-il à s'infiltrer dans les roches jusqu'à leur niveau.

Les Sentinelles marchèrent ainsi une bonne heure sans faire de mauvaises rencontres. Mais, alors que chacun d'entre-eux semblait avoir peu à peu regagné en confiance, un crépitement se fit entendre, dangereusement proche d'eux et semblant se rapprocher encore plus. Les loupiotes d'Harvard s'éteignirent et il avisa Eresiae d'éteindre sa torche.

_________________
Crédits Avatar : Moonlight-C


Dernière édition par Harvard le Dim 19 Mar - 0:45, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Oris Breitling
Patrouilleur
Patrouilleur


Messages : 57

MessageSujet: Re: Au cœur du Zinit    Sam 18 Mar - 23:51

L'angoisse omniprésente d'Oris s'était atténuée à mesure qu'ils s'enfonçaient dans les galeries. Il ne se passait rien : pas de mauvaise rencontre, pas de bruit suspect. Tout allait mieux... hélas. Il lui suffit de se le dire pour que les choses dérapent.

Un crépitement beaucoup trop proche de leur position, puis Harvard qui les plongeait dans le noir total. Oris tremblait, en proie à un sentiment de panique telle qu'elle n'a jamais ressenti auparavant. Une terreur sans nom, une angoisse puissante et indicible. Sa respiration, qu'elle tentait de taire, s'était accélérée, et elle empoignait désormais le manche de son cimeterre à en faire blanchir les articulations de ses mains.

Elle attendait avec appréhension ce qui risquait de leur tomber dessus d'un instant à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Eresia
Soldat
Soldat


Messages : 76

MessageSujet: Re: Au cœur du Zinit    Dim 19 Mar - 0:21

Eresiae lança un regard d’incompréhension vers le Xélor. Au dernière nouvelle, le noir ne les aidera pas en cas de combat... En tout cas elle, elle n'était pas capable de voir dans le noir.

Mais elle décida de quand même faire confiance à son chef et souffla un mot inaudible. La torche s'humidifia et s’éteignit instantanément.

L'Eniripsa retint son souffle quelques instants pour écouter, mais tout ce qu'elle entendit était la respiration paniquée d'Oris.

Elle ferma les yeux et se concentra, prête au combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Sigarme
Première Sentinelle
Première Sentinelle


Messages : 140

MessageSujet: Re: Au cœur du Zinit    Lun 20 Mar - 20:16

Harvard faisait bien de demander l'extinction des feux : si ce bruit provenait de l'ennemi, alors il valait mieux qu'il ne connaisse pas leur position exacte. Cependant, et contre les attentes des Sentinelles, les craquètements ne provenaient pas des habitants du Zinit.

Les crépitements s’accentuèrent pour devenir grondements, puis ils devinrent si lourds et si proches qu'ils finirent par être semblable à une puissante déflagration.

Le plafond venait de céder. En l'espace d'un court instant, ce sont toutes les roches qui semblaient protectrices la seconde d'avant qui s'écroulaient sur la troupe la suivante.

Vivement et ce malgré l'obscurité ambiante, le Iop leva la tête vers le plafond, et comme par instinct, se jeta en avant, emportant avec lui Harvard avec son bras droit.


« À COUVERT ! » hurla-t-il pendant son saut et pendant que les roches déferlaient sur eux.

Bien heureusement, l'éboulement était plus proches des deux Premières Sentinelles que de leurs protégés, et Sigarme espérait ainsi que tout le monde s'en était sorti.

Pendant plusieurs bonnes minutes, l'intégralité des murs qui les entouraient tremblaient avec une effrayante force. Sigarme resta à couvert tout ce temps avant de se relever une fois les grondements terminés, délivrant ainsi Harvard de son emprise.

Rallumant la flamme de sa main gauche, le Iop constata que l'effondrement les avait séparés de leurs élèves. Il s'avança alors.


« Recule, Harvard, je vais dégager la voie. » lança-t-il, plaçant son poing droit dans les airs, celle-ci s'entourant alors d'une aura verdâtre qui semblait concentrer une force relativement puissante.

Mais, alors que le grand guerrier allait lancer son attaque en direction du sol, le Xélor s'interposa. Il se téléporta devant lui, droit, lévitant légèrement et regardant les décombres, le bras droit tendu devant Sigarme et parfaitement perpendiculaire avec le reste de son corps.


« Ne fais pas ça, Sigarme, dit-il calmement. Tu risquerais d'aggraver la situation en créant un nouvel éboulement. »

À ces mots, Sigarme se redressa, dispersant la force qui commençait à entourer son bras, avant de s'avancer vers les débris qui formaient désormais un large mur.

« Eresiae ! Oris ! Vous êtes là ? Vous allez bien ? » dit le Iop d'une voix suffisamment forte afin qu'il puisse être plus aisément entendu.

_________________
« Lorsque le monde est en paix, un homme de bien garde son épée à son côté. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Eresia
Soldat
Soldat


Messages : 76

MessageSujet: Re: Au cœur du Zinit    Lun 20 Mar - 20:54

L'éboulement venant à peine de se déclencher, Eresiae n'hésite pas une seconde. Elle se laissa aller à sa contre nature. Ses ailes et ses yeux prirent un teint verdâtre, et un rictus étrange se format sur son visage. Elle attrapa le bras d'Oris pour la faire se baisser et l'entoura de ses bras pour la protéger. Elle prononça rapidement quelques mots dans une langue étrange. Une couche de particules d'eau se forma autour d'elles. Celle ci amortit une partie des rochers mais ce fut quand même rude.

Une fois l'éboulement finit, elles étaient ensevelies. Le sourire inquiétant de l'Eniripsa s'agrandit. Elle lança, presque en criant, trois mots dans la même langue. Les rochers au dessus d'elle se marquèrent de grandes marques rouges qui commencèrent à briller.


"Attention, CA va CHAUFFER !" dit elle en riant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Oris Breitling
Patrouilleur
Patrouilleur


Messages : 57

MessageSujet: Re: Au cœur du Zinit    Lun 20 Mar - 21:34

« À COUVERT ! » avait-elle entendu, avant de se sentir basculer au sol. Le bruit assourdissant de l'éboulement la priva momentanément de ses sens. Projetée malgré elle à terre, elle hurla un juron.

« PAR LES MITES-TEMPS DE XÉLOR ! »

Lorsqu'elle fut de nouveau en pleine possession de ses moyens, elle comprit qu'Eresiae et elle étaient en mauvaise posture. Oris leva les yeux vers sa camarade, puis constata avec horreur dans la pénombre que le visage si avenant de la jeune disciple d'Eniripsa s'était métamorphosé. Son expression ne correspondait à rien de ce qu'Oris avait l'habitude d'observer chez elle. Au-dessus d'elles, l'Eniripsa avait fait apparaître in extremis un dôme aqueux, mais qui demeurait très fragile. Au loin, elle entendit la voix étouffée de Sigarme : « Eresiae ! Oris ! Vous êtes là ? Vous allez bien ? ». Oris allait répondre, mais un évènement l'en empêcha. Lorsqu'elle réalisa que sa sœur d'armes comptait les délivrer par le haut, elle paniqua.

« Attention, CA va CHAUFFER !
- NON, ERE' ! Tu vas nous tuer ! »


Déterminée à ne pas se laisser ensevelir une deuxième fois, et dans un élan puissant, Oris projeta son bras vers la voûte, là où les glyphes posés par Eresiae fragilisaient le plafond. Un pilier de glace apparut alors, assez épais pour supporter le poids des rochers. Oris laissa retomber son bras en soufflant. Elle répondit alors à Sigarme.

« ... T-t-tout va bien, m'sieur Sigarme ! O-on va trouver un moyen de vous rejoindre ! »

Il ne leur restait plus qu'à trouver un autre passage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Harvard
Première Sentinelle
Première Sentinelle


Messages : 86

MessageSujet: Re: Au cœur du Zinit    Lun 20 Mar - 21:58

La chute du plafond avait divisé le groupe en deux, Harvard et Sigarme d'un côté, Oris et Eresiae de l'autre. Les pierres bouchaient à présent complètement le chemin - les Premières Sentinelles pouvant continuer, mais pas leurs sœurs d'armes. Cependant, en observant le plafond, celles-ci pouvaient remarquer d'étranges points lumineux, formant comme un visage les observant. Un rire lugubre retentit et le visage fit volte-face avant de disparaître. Il n'y avait aucun doute, le piège qu'on leur avait tendu avait dévoilé un autre bras des galeries qui s'étendait là-haut. Seulement, il faudrait escalader le dangereux tas de rochers qui avait failli les écraser quelques instants plus tôt.

- Essayez de trouver un autre accès, dit Harvard d'une voix suffisamment forte pour être entendu de l'autre côté, mais sans crier par peur de leur attirer d'autres ennuis. Si vous n'en trouvez pas, revenez ici, nous reviendrons vous chercher. Prenez garde à ne pas vous perdre.

_________________
Crédits Avatar : Moonlight-C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Eresia
Soldat
Soldat


Messages : 76

MessageSujet: Re: Au cœur du Zinit    Lun 20 Mar - 22:26

Eresiae regarda Oris d'un air déçu. Comme un chat à qui on vient de confisquer son jouet.
Puis soudain elle secoua la tête, semblant lutter quelques instants contre elle même. Ses ailes et ses yeux reprirent une teinte normale.

Elle lança un sourire las à Oris puis regarda autour d'elle.


"Qu'est ce qu'on fait du coups ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au cœur du Zinit    

Revenir en haut Aller en bas
 
Au cœur du Zinit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Dernières Sentinelles :: La Dernière Caserne :: Mémoires des Sentinelles-
Sauter vers: